Terre-Neuve en guerre

« De retour à l'entraînement. C'est du sérieux ici. On a beau être en France et boire un coup au village, il faut être prêt pour le jour Z… quand on va massacrer les Boches pour de bon. Le capitaine nous a remis une sorte de masque avec un tube. Il a fallu se le mettre sur la tête et entrer dans une chambre pleine de gaz. Ah! C'était difficile de respirer. J'aurais vendu mon âme pour une bouffée d'air frais! »

William

Pour en savoir plus
sur les Boches et les masques à gaz

« Les gars creusent des tunnels dans le no man's land. Roderick dit qu'il essaie de faire le moins de bruit possible quand il creuse, pour pas que les Boches l'entendent. Mais il a peur. Il sait jamais s'il est à 10 cm ou à 10 mètres des tranchées allemandes. C'est sûr qu'ils savent ce qu'on fait. Même si on attend la nuit pour remonter la terre, ils voient bien le tas qui s'accumule dans White City! Ça ne fait rien. »

William

Pour en savoir plus
sur le fait de creuser sous les tranchées

« Ça lâche pas. James a transporté des obus jusqu'à la ligne de tir une grande partie de la nuit. Nous, on a installé des barbelés devant la nouvelle tranchée. Il y a beaucoup de travail à faire. Aujourd'hui, on dort dans la tranchée de soutien. Encore 10 jours et on retourne au cantonnement. Au moins, il a arrêté de pleuvoir. »

William

Pour en savoir plus
sur les quarts de travail et les barbelés

« Bon! Les corvées sont terminées pour aujourd'hui. Je fais un peu de lessive dans mon casque pendant que James nous fait bouillir du bacon et du chou dans le sien. Enfin un peu de viande et surtout de la soupe chaude! Tom préfère sa bouillie dans une poche à sable. Il dit que les grains collés au fond, ça donne du croquant. C'est toujours mieux que la maudite soupe aux orties froide. Faut être fait fort pour manger ça et être capable de défendre l'empire! »

William

Pour en savoir plus
sur la nourriture

« Baptême! Un rat m'a volé le cake que Maman m'a envoyé. Ces maudites bêtes n'ont peur de rien. Elles grugent les cadavres et en plus, elles prennent notre bouffe. Il y a quand même un bon côté : on réussit à avoir une ration de plus quand les rats nous en grignotent une partie. Le sergent trouve ça bizarre que les rats aiment autant nos rations. C'est vrai qu'on exagère un peu des fois pour en avoir plus. »

William

Pour en savoir plus
sur les rats