Terre-Neuve en guerre

« Terre en vue : je pense bien que ce sont les côtes turques. On doit débarquer de nuit. Viarge! Ils nous tirent déjà dessus! Les soldats du Sultan ne sont pas contents de nous voir, on dirait. Ils vont devoir s'habituer. On n'est pas des mauviettes! On est là pour rester et on les fera reculer, c'est moi qui vous le dis!  »

Charles

Pour en savoir plus
sur l’accueil turc

« Le jour, je reste au fond de la tranchée, j'essaie de me cacher du soleil. Il y a des maudites mouches partout. Heureusement que j'ai ce filet-là! J'ai tellement soif, mais si j'essaie de boire, j'en avale une dizaine. Une bière, de l'eau, du whisky, tout a un goût de mouche ici! Et puis ce maudit mal de ventre qui me reprend.  »

Charles

Pour en savoir plus
sur la vie de tranchées

« On se bat tous les jours, mais pas contre l'ennemi : contre ces bibittes assoiffées de sang! On se gratte, cent fois, mille fois par jour! On arrive à s'en débarrasser en les brûlant avec une chandelle, mais 12 heures plus tard, elles sont de retour, plus sanguinaires que jamais. L'autre jour, ma chemise bougeait toute seule tellement elle était infestée! J'en peux PLUS! Les poux me rendent fou!  »

Charles

Pour en savoir plus
sur les poux

« Viarge! On gèle ce soir. La tempête d'hier soir était terrible. Le tonnerre, les éclairs, les trombes d'eau… Les tranchées sont carrément devenues des rivières. Le lieutenant dit qu'il a vu des Turcs emportés par l'eau. Des mules aussi! On l'a échappé belle! On a perdu nos couvertures, notre équipement et toutes nos provisions, mais on est encore en vie.  »

Charles

Pour en savoir plus
sur la tempête infernale